Artiste du livre

Mon support de prédilection est le papier que j’ai appris à domestiquer au cours de mes multiples expériences plastiques. Du rapport traditionnel comme support que l’on recouvre d’une surface pigmentée, je suis passée à une approche plus radicale en travaillant le matériau dans sa masse. J’appréhende donc la feuille de papier comme une masse dans laquelle je viens inscrire le propos à la manière d’un sculpteur qui taille dans la matière pour y dégager un volume.
J’aime que le fond et la forme fassent sens. La thématique qui guide les formes de mon travail peut être résumée dans le concept d’identité. Elle n’est pas perçue de façon méthodique et administrative comme peuvent l’être les pièces ‘d’identité’ qui font de l’idée d’identité une notion figée, mais comme l’ensemble des expériences qui modèlent un sujet et rend ce concept si vivant et complexe : Que nous a-t-on transmis et que transmettons-nous ? Quelles sont nos natures multiples ? Quels sont les processus qui nous ont façonnés ?

Depuis 2017, je travaille sur la sonorité discernée lors de la manipulation du livre. La page d’un livre que l’on tourne émet un son qui peut être modulé par le choix du papier… jusqu’à faire disparaître ce son. Cela m’amène à vouloir travailler sur le concept du silence dans le livre d’artiste.
Le livre d’artiste me permet de parler aux sens : la vue, le toucher et maintenant l’ouïe. Il me permet de faire ressentir et de faire vivre un propos.

Le livre d’artiste mélange les genres en cassant
les codes, en s’ouvrant à la transdisciplinarité.

Compte avec les doigts

Artiste du livre et éditrice, je vous propose également du Sur-mesure

%d blogueurs aiment cette page :